Qu’est-ce qu’une lampe germicide UVC-OZONE ?

Comprendre le fonctionnement de l’ozone

L’ozone est une molécule “O3” créée à partir de molécules d’oxygène “O2“. On peut créer l’ozone de 2 façons différentes, par le biais d’un arc électrique (les systèmes corona) ou grâce aux UV-C.

Il est préférable de créer l’ozone grâce aux UV-C car les systèmes corona ont un défaut principal, ils ont besoin d’un air très sec. Sans air sec les systèmes corona ont une production d’ozone qui se réduit au fil du temps et leur durée de vie devient très courte car les éléments métalliques qui créent le champ magnétique s’oxyde facilement avec l’humidité ambiante.

Une lampe UV/ozone n’a pas besoin d’air sec et ne s’oxyde pas, ce qui en fait un appareil plus adapté aux endroits humides. De plus en créant l’ozone grâce à l’un de nos stérilisateurs UV-C, vous faites passer l’eau devant la lampe UV pour un traitement UV-C complémentaire ce qui n’est pas forcément le cas de tous les générateurs d’ozone par UV.

Les lampes UV/Ozone génèrent une fréquence de rayonnement UV de 185 nanomètres et de 254 nanomètres.

L’ozone se crée lorsque les molécules d’oxygène O2 sont séparées par le rayonnement UV 185 nm, les 2 molécules d’oxygène se scinde en 2 puis se reforment en 3 molécules O3 (ozone). L’ozone est instable, au bout d’une dizaine de minutes l’une des 3 molécules fini toujours par se faire éjecter du groupe afin de reformer de l’O2. C’est pourquoi il n’y a aucun risque de surdosage de l’ozone.

Le cycle de vie de l’ozone

Bénéfices et avantages de l’utilisation
d’une lampe UV-C/ OZONE

  • Économique à l’achat
  • Pas de produit consommable régulier
  • Aucun produit chimique rémanent après traitement
  • Traite 100% des surfaces dans les moindres recoins
  • Élimine virus et bactéries dans l’air et les surfaces
  • Élimine la plupart des odeurs

Les effets de l’ozone sur les bactéries, virus et organismes spécifiques

L’ozone interfère avec le métabolisme des cellules bactériennes, probablement en inhibant et bloquant le fonctionnement du système de contrôle enzymatique. Une quantité suffisante d’ozone pénètre dans la membrane cellulaire, ce qui entraîne la destruction de la bactérie.

Les virus sont de petites particules indépendantes, constituées de cristaux et de macromolécules, contrairement aux bactéries, elles ne se multiplient que dans la cellule hôte. Ils transforment la protéine de la cellule hôte en protéines. L’ozone détruit les virus en diffusant à travers la couche de protéines dans le noyau d’acide nucléique, ce qui entraîne une lésion de l’ARN viral.

À des concentrations plus élevées, l’ozone détruit la capside ou la coque de protéine extérieure par oxydation, de sorte que les structures d’ADN (acide désoxyribonucléique) ou d’ARN (acide ribonucléique) du microorganisme sont affectées.

La création d’une lampe à ozone

Le type de quartz fondu utilisé pour fabriquer l’ampoule ou l’enveloppe d’une lampe germicide détermine les longueurs d’ondes des émissions ultraviolettes (UV) qui réagissent avec l’oxygène dans l’air pour produire de l’ozone.

L’ozone est un oxydant extrêmement actif. Il détruit les micro-organismes au contact et agit également comme désodorisant. L’un des principaux avantages de l’ozone est qu’il peut être transporté par l’air dans des endroits où les rayons UV ne peuvent pas atteindre directement.

Les lampes germicides très élevées (VH) qui génèrent de l’énergie à 185 nanomètres (nm) en plus de la ligne Low (L) 254 nm.

Les lampes VH sont fabriquées avec du quartz transparent et les lampes L sont fabriquées avec un quartz fondu spécialement dopé qui interdit l’émission d’énergie à 185 nm. Les lampes VH sont utilisées dans divers réglages, y compris le traitement de l’air, de la piscine et de l’eau de spa. Le processus de réduction totale des composés organiques (TOC) utilise également des lampes VH. Ces lampes sont également couramment utilisées dans l’industrie du chauffage et de la climatisation (CVC).

FAQ

L’ozone peut-il être utilisé pour détruire le nouveau coronavirus et désinfecter les surfaces ?

Il a été prouvé que le gaz ozone tue le coronavirus du SRAS. Le génome du nouveau coronavirus 2019-nCoV à récemment été analysé et constaté qu’il partage 80% de son génome avec celui du coronavirus du SRAS. Il est relativement sûr de dire qu’il fonctionnera également sur le nouveau coronavirus SRAS-CoV-2. Il convient de noter qu’il n’y a pas d’études à ce jour, sauf une qui est en cours en Chine à l’Institut de virologie de Hubei à ce sujet. Il y a plus de 17 études scientifiques qui montrent que le gaz d’ozone est capable de détruire le coronavirus du SRAS.

Les effets antipathogènes de l’ozone sont confirmés depuis plusieurs décennies. Son action destructrice contre les bactéries, les virus, les champignons et dans de nombreuses espèces de protozoaires sert de base à son utilisation croissante dans la désinfection des approvisionnements municipaux en eau dans les villes du monde entier.

Pourquoi l’ozone n’est pas plus répandu ?

Alors qu’il est utilisé depuis plus de 130 ans dans de nombreux domaines industriels, l’ozone est mal connu par le grand public, tout est fait pour crée un sentiment de danger, par un manque d’explication et de connaissance des différents types d’ozone, l’ozone est souvent assimilé au pic d’ozone dû à la pollution humaine, par conséquent il est difficile de comprendre son extrême efficacité et son utilité pour la désinfection des micro-organismes.

Depuis des décennies, les industries des villes du monde entier ont remplacé le chlore par un traitement ozone et UV-C dans le traitement de l’eau potable. Chaque jour des millions de personnes boivent une eau potable traitée à l’ozone, mangent des fruits nettoyés et traités dans des bains d’ozone ou circulent dans des bâtiments avec des systèmes de ventilation traité avec l’ozone sans même le savoir. Les hôtels l’utilisent pour, par exemple éliminer les odeurs de cigarette.

Suite au COVID-19, l’ozone est régulièrement mis en avant par les industries de l’eau pour rassurer les consommateurs d’eau potable. C’est l’un des produits le plus efficace et qui a l’avantage de ne laisser aucun résidu après traitement puisqu’il issu de l’oxygène, l’ozone redevient oxygène.

Les lobbyistes de l’industrie chimique qui interviennent auprès des centres de décision politique n’ont aucun intérêt à promouvoir le développement de générateur d’ozone grand public, puisque aucun produit (consommable) n’est nécessaire, seul l’oxygène présent dans l’air ambiant (21%) est nécessaire pour produire in situ l’ozone, ce qui est gratuit.

L’ozone est le seul produit qui peut être mis en œuvre rapidement, dans chaque recoin d’une pièce sans laisser de résidu chimique après traitement, utilisé correctement, il est extrêmement efficace, rapide, et peu coûteux.